Centre Monticelli-Paradis d'Ophtalmologie

Chirurgie de la rétine, du vitré et de la cataracte

Spécialités

Le champ des pathologies rétiniennes traitées par le Pôle Rétine du Centre Monticelli Paradis couvre le décollement de rétine, la DMLA, la rétinopathie diabétique, le trou maculaire, membrane épirétinienne, la membrane epi-maculaire, le trou maculaire , etc.

Rétine médicale

De nombreuses maladies peuvent toucher la partie postérieure de l’œil au niveau de la rétine et du vitré. Le vieillissement de la population a entrainé une augmentation importante des patients atteints. Le Centre Monticelli-Paradis a développé une structure spécifique pour leur prise en charge.

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

« Une des tristesses de la vie est que toutes les évaluations chiffrées des performances visuelles montrent qu’elles déclinent avec l’âge », Kline, 1987.
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une affection chronique, évolutive, invalidante et très fréquente, caractérisée par un vieillissement trop rapide de la macula (la zone centrale de la rétine) qui transmet au cerveau 90 % de l’information visuelle.
La DMLA, constitue dans les pays développés la première cause de baisse de la vision après cinquante ans. L’augmentation de la fréquence globale de l’affection est directement liée au vieillissement de la population.
En France, plus de deux millions de personnes de plus de soixante cinq ans sont atteints de DMLA. Parmi eux, quatre cent mille souffrent de la forme la plus grave : la DMLA exsudative. Le retentissement fonctionnel et la fréquence de cette pathologie en font à l’évidence un véritable problème de santé publique.

Diabète

La rétinopathie diabétique regroupe des lésions de la rétine caractéristiques chez des personnes ayant un diabète sucré depuis plusieurs années. Les anomalies rétiniennes qui caractérisent la rétinopathie diabétique suivent une évolution prédictible sans variations majeures dans leur ordre d’apparition.
La rétinopathie diabétique est le résultat de troubles vasculaires rétiniens. Les stades précoces se caractérisent par des occlusions et des dilatations vasculaires rétiniennes. Ensuite elle évolue vers une rétinopathie proliférative avec apparition de néo-vaisseaux. L’œdème maculaire qui peut apparaître réduit souvent considérablement la vision.

Pathologies vasculaires

Elles regroupent les occlusions des veines et artères rétiniennes, tes prolifération et tumeurs vasculaires. Leurs traitements reposent souvent sur l’utilisation de laser appliqué au niveau de la rétine. Le Centre Monticelli-Paradis possèdent des appareils de dernière génération qui permettent de traiter la totalité de ces maladies.

Uvéites

Ce sont des inflammations de l’uvée qui est constitué des parties richement vascularisées de l’œil : l’iris, les corps ciliaires et la choroïde. De nombreuses maladies locales ou générales peuvent toucher ces structures : infections, maladies inflammatoires et rhumatismales, maladies auto immunes, etc.
Leur traitement repose sur la maladie responsable qui est diagnostiqué dans environ la moitié des cas. Il s’agit souvent de traitement par cortisone et éventuellement immunosuppresseurs.

Rétine chirurgicale

La rétine chirurgicale regroupe toutes les pathologies de la rétine nécessitant un geste opératoire plus important qu’une simple injection oculaire.

Décollement de rétine

Il correspond à une poche de liquide sous la rétine (L’œil est constitué comme un appareil photographique. La cornée et le cristallin, situés dans la partie antérieure de l’œil focalisent la lumière sur la rétine, qui joue le rôle de pellicule de cet appareil photographique). Le décollement de la rétine est le plus souvent provoqué par le développement d’une ou plusieurs déchirures rétiniennes.
Certaines conditions prédisposent au décollement de rétine : la myopie, la chirurgie de la cataracte, un traumatisme de l’œil, des antécédents de décollement de la rétine à l’autre œil, des antécédents familiaux de décollement de rétine.

Pourquoi opérer le décollement de la rétine ?

Parce que le traitement de la rétine décollée est seulement chirurgical. Le traitement par laser seul n’est pas possible à ce stade. L’opération du décollement de la rétine L’intervention est réalisée alors que le patient est installé sur le dos en milieu chirurgical stérile et habituellement sous microscpe (parfois sous ophtalmoscopie indirecte). Elle représente un geste chirurgical majeur, car elle consiste à réappliquer la rétine décollée par l’une ou l’autre des méthodes décrites ci-dessous, diversement associées suivant le cas :

* Fermeture de la ou des déchirures en suturant un matériel synthétique sur la paroi externe de l’œil par action localisée et/ou circulaire (cerclage de l’œil).
* Cicatrisation des bords de la déchirure par application de froid (cryocoagulation), de chaud (diathermie, photocoagulation au laser).
*Fermeture de la ou des déchirures, dans certains cas par injection de gaz dans la cavité de l’œil - Ponction du liquide sousrétinien.
* Vitrectomie.
* Remplacement du corps vitré par gaz ou huile de silicone.
* Ablation du cristallin. Pendant l’opération, le chirurgien peut à tout moment être amené à modifier son plan initial.

Trou maculaire

C’est un trou qui se forme au centre de la rétine, appelé macula. Il s’agit d’une pathologie habituellement liée au vieillissement de l’œil.

Pourquoi opérer le trou maculaire ?

Parce que le trou peut entraîner une baisse progressive de l’acuité visuelle jusqu’à une tache centrale et des déformations. Cependant, cette affection n’entraîne jamais une cécité complète.
L’opération de vitrectomie pour trou maculaire : L’intervention est réalisée alors que le patient est installé sur le dos, en milieu chirurgical stérile et sous microscope. Elle représente un geste chirurgical majeur car le corps vitré est retiré (vitrectomie). Dans un second temps, à l’aide de micro-instruments, des membranes peuvent être pelées de la surface de la rétine. Il est possible aussi d’ajouter un produit servant de colle.
L’intervention s’achève en remplissant l’œil avec un gaz. Le gaz est éliminé progressivement au cours des premières semaines qui suivent l’opération.
Les voyages en avion sont contre-indiqués en présence de gaz intraoculaire.
En cas d’anesthésie générale pour un autre motif, la présence de gaz intraoculaire doit être signalée à l’anesthésiste. Le chirurgien peut être amené à tout moment à modifier son plan initial.

Membrane épi-maculaire

Pathologie très fréquente qui ne nécessite aucun traitement lorsqu’elle n’entraine pas de gène ou de baisse d’acuité visuelle, elle correspond à une prolifération de cellule en avant de la rétine centrale (macula). La chirurgie retire cette prolifération à l’aide de micro pince après avoir retirer le vitré de la cavité oculaire. Elle permet une amélioration dans 80% des cas de la vision ou sinon une stabilisation de la situation.

Complications de la chirurgie de la cataracte

La chirurgie de la cataracte est très codifié et donne d’excellents résultats. Néanmoins dans 1% des cas des complications peuvent survenir et être potentiellement grave (implant ou noyau tombé dans la cavité vitréenne, infection interne). Le Pole Rétine du Centre Monticelli-Paradis prend en charge toutes ces complications.

Chirurgie de la cataracte

Le Pôle Rétine prend en charge également la chirurgie de la cataracte. Cette pathologie commune est très fréquente chez les patients opérés de la rétine ou du vitré. C’est également notre sous spécialité qui gère les complications les plus importantes de la chirurgie de la cataracte.

Centre Monticelli-Paradis d'Ophtalmologie

   

Pôle Chirurgie de la rétine, du vitré et de la cataracte

   
( / ) X

Centre Monticelli-Paradis d'Ophtalmologie, Marseille